Skip to content

10 bonnes raisons (ou pas) de faire du VTT ou du Gravel cette automne

En automne c’est dans les bois en off-road

Depuis le 23 septembre nous sommes en automne. L’automne étant l’une des meilleures périodes pour la pratique du off-road, vous allez pouvoir ressortir votre VTT ou en profiter pour vous y mettre.
On vous donne ici 10 bonnes raisons de reprendre ou de commencer le Gravel.

OffRoad- Gravel-Vtt-Lumiere
Pour le plaisir..

1. Vous admirerez les lumières changeantes de l’automne

Vous redécouvrirez les paysages aux couleurs flamboyantes de l’automne, même le trail que vous connaissez comme votre poche prendra un tout autre aspect.
Sans parler des sensations, rouler sur des sentiers couverts de feuilles mortes et glissantes peut apporter une bonne dose d’adrénaline et de surprise. Pas évident de distinguer les obstacles recouverts par les feuilles !

2. Vous apprécierez l’expérience de rouler dans l’obscurité

A cette saison, certes le ciel s’assombrit plus tôt, mais la sortie off-road ne s’arrête pas là pour autant… l’expérience de rouler uniquement guidé par le faisceau de lumière qui éclaire les quelques mètres devant vous va vous étonner, même le sentier que vous avez l’habitude de pratiquer vous surprendra et vous le redécouvrirez. Choisissez des tracés faciles, ils vont sembleront bien plus difficiles dans l’obscurité.

3. La température est parfaite, ni trop chaud, ni trop froid.

Pour profiter au mieux du VTT, mieux vaut choisir sa saison, l’automne avec l’été indien est la meilleure. Ni trop chaud comme en été, ni trop froid comme en hiver. En plus, en automne pas besoin de sortir la doudoune, un coupe-vent suffit. Les sentiers eux sont parfaits, rapides, souples et adhèrent bien, et en plus, ça glisse c’est plus fun.

4. Rouler dans la boue, c’est rigolo

La pratique du vélo est toujours plaisante quelle que soit la saison, et permet en plus de se défouler et d’évacuer le stress.
Mais faire du VTT en autonome, lorsque les chemins sont humides et glissants, permet de tester la tenue de route de votre vélo. Vous pourrez vous amuser à tenter de maîtriser les dérapages et les pertes de contrôle. C’est également la saison de la gadoue et il faudra déjouer les amas de boue qui se glissent sous vos roues et risqueront de bloquer votre guidon. Il vous faudra aussi gérer les passages dans ces redoutables flaques d’eau. Vous reviendrez probablement trempé et plein de boue, mais c’est le seul moment où l’on en est content.

5. Moins de vététistes, les pistes sont à vous

La plupart des riders sont réticents à sortir avec cette météo changeante, la pluie et le froid, ils restent pédaler sur leurs vélos d’appartement : l’occasion pour vous d’aller profiter des sentiers en toute tranquillité !
En plus, vous pourrez vous entraîner de manière sereine et donc progresser sur certaines parties d’un single. Concentrez-vous sur votre technique et remontez le single sans vous soucier d’être gêné par un rider qui l’emprunterait en sens inverse.

Offroad-VTT_GRAVEL
VTT-Gravel_Offroad-nature-Velo
Et pour progresser

6. Vous pourrez vous améliorer

Pour améliorer sa technique rien de tel que de descendre une piste enduro sur des racines et des rochers glissants et des ornières creusées dans la terre. Préparez-vous à chuter, c’est un incontournable si vous tenez à progresser.

7. L’occasion de sortir vos équipements

L’automne et l’hiver sont les périodes où vous pouvez enfin sortir les équipements que vous vous êtes procurés pour affronter ces temps froids et pluvieux.
N’oubliez pas les gants, la sensation de froid étant importante sur les extrémités, ils seront indispensables pour garder vos mains au chaud mais aussi pour assurer une bonne adhérence. Des gants d’hiver longs, coupe-vent et imperméables se révèleront utiles.
Des vêtements thermiques pour le haut et le bas du corps permettront de vous maintenir à une bonne température. Vous pourrez les recouvrir d’une veste thechnique imperméable.

8. Allez faire prendre l’air à votre vélo et à vous aussi !

Quoi de plus triste que de laisser votre vélo rouiller au garage ? Soyez le bon rider qui n’attend pas les beaux jours pour aller descendre les sentiers.
Faire du vélo permettrait d’éviter la dépression et l’angoisse. La maîtrise de soi, le plaisir de réussir et le défoulement y jouent un rôle important. Alors sortez votre vélo et allez rouler !

9. Retrouver le plaisir d’une douche bien chaude

On connaît tous cette sensation du froid qui pique le nez et du bout de ses doigts qu’on ne sent plus. En rentrant d’une journée éprouvante où vous avez affronté le froid, la pluie et avez lutté contre les enlisements… quoi de plus agréable que de prendre une douche bien chaude. En plus de détendre, elle dénoue les contractures musculaires et soulage instantanément mal au dos et courbatures.

10. Un sentiment de fierté et d’épanouissement

Après vous être motivé à sortir de votre zone de confort pour rouler dans des conditions climatiques peu encourageantes, vous vous êtes fait tremper, vous avez lutté dans la boue et le froid, mais vous vous êtes peut-être découvert de nouvelles aptitudes sur le vélo. Vous serez alors particulièrement fier et heureux en rentrant chez vous. Vous aurez mérité une boisson chaude devant un film ou votre série préférée.

Certains qu’après cette lecture vous enfourcherez votre monture si vous n’en possédez pas vous trouverez votre bonheur sur notre site.

20 Rue des Acacias | 75017 Paris
Mardi – Samedi | 9h-19h
+33 (0)1 40 54 67 40 | contact@km0.paris

© 2022 Kilomètre Ø – Site créé par Dope